Inspiration hivernale

          And winter is coming          

Quand on parle d’hiver, on pense avant tout à la neige. La neige … Si belle et si pure, et pourtant si froide. Quand on la regarde elle remplit le coeur d’une grande chaleur, mais quand on la touche elle nous transit, nous glace et nous paralyse. Je suis un peu l’inverse en fait. Avec ma peau diaphane je dégage au premier regard une impression de froideur, intensifiée par -il parait- mes expressions et mes postures … D’ailleurs mes mains et mes pieds sont toujours glacés. Mais quand on me connait bien, en creusant un peu en profondeur, j’ai un coeur tellement chaud qu’il en vient à brûler chaque personne touchée. J’en suis désolée …
Je ne suis pas n’importe qui, même si tu refuses d’ouvrir les yeux là-dessus. Je suis une chance pour toi. Si tu ne la saisis pas au fond, c’est juste triste pour toi. Parce que c’est vrai on ne va pas se mentir, on peut être heureux l’un sans l’autre chacun de son côté, chacun avec ses quêtes. Mais on sera quand même passé à côté de quelque chose. Parce que ce qu’on avait tous les deux, c’était rare.
Oui il fait froid dehors, il pleut, il neige ou il vente. C’est ça la vie. C’est dans ces tourbillons-là qu’elle nous ballotte. Je suis pas inspirée en ce moment, y’a comme un creux de vague. Mais en flânant sur Pinterest, Instagram et autre, j’ai eu envie de faire une sélection de jolies photos de saison grappillées ça et là. Juste pour le plaisir des yeux. Juste pour voyager un peu et s’évader. Des photos d’une beauté à couper le souffle qui mêlent à la fois le tragique et le magique.

Publicités

#2 [LOOK] En toute simplicité

Le look qui s’est fait attendre. Bah oui, en réalité les photos doivent dater de mai, encore une fois c’est pas tout jeune, mais on a eu des soucis de coordination et d’informatique avec le photographe. J’avais envie de faire un look très simple cette fois-ci, sans jamais oublier la féminité.
J’adôôôre véritablement mon haut Brandy Melville, qui est à la fois très agréable à porter et léger en cette période de grosse chaleur. J’aime particulièrement le fait qu’il soit ample, et qu’il tranche vraiment avec le côté moulant du jeans. Jamais pour une morphologie comme la mienne, je n’essaierai de mettre que du moulant, haut et bas !
Ma veste sur cette série était un peu choisie par défaut, je voulais à tout prix associer la tenue avec une veste en cuir, et c’était la seule que je possédais. Elle est d’une belle qualité et je sais qu’elle plait beaucoup à mon entourage, mais je voulais quelque chose de plus rock. Mon côté difficile m’a empêchée de trouver la veste idéale avant longtemps. Mais je l’ai depuis, et je vous la présenterai dans un prochain look ! Promis.
Juste une petite note sur les boucles d’oreilles. Je ne sais même plus où je les ai trouvées, je crois que c’est C&A (ma référence breloques), mais j’aime énormément leur asymétrie. J’en ai d’ailleurs 2 ou 3 paires dans le genre, à mon image un peu décalée …

Veste : chinée dans une braderie
T-shirt : Brandy Melville
Jeans : H&M
Escarpins : Pimkie
Lunettes de soleil : Jennyfer
Pochette : Mim
Boucles d’oreilles : C&A

Photographe : Thomas Faure

Xoxo –

[PHOTO] Rehab

 

Faut croire que je suis pas encore tombée assez bas parce que putain,
je creuse hein ! Je m’épate moi même pour cette vélocité à essayer de
m’enterrer vivante. – Humeur du jour, noirceur d’amour.

 

 

 

« They want to make me go to rehab
But I said, no no no
Yes I’ve been black, but I won’t back
You’ll know, know, know
I ain’t got the time, and if my daddy thinks I’m fine
They want to make me go to rehab 
But I won’t go, go go. »

 

Long time no see, je sais, j’ai été très très absente pendant les vacances … L’envie n’était pas là je l’admets, et j’avais aussi trop peu le temps de me lancer dans un article. Ben oui vous savez, les recherches d’appart, déménagement, dossier de candidature puis d’inscription en Master, puis recherches de stage et de travail … Bref j’ai encore beaucoup de pain sur la planche mais je crois que j’assure ! Et me revoilà donc tout va pour le mieux (presque, presque ok …). Enfin c’est fait, me voilà définitivement angevine, bien installée et avec une rentrée qui me booste un max ! Je sens que mon master va être revigorant. Je vais enfin avoir le sentiment d’avancer dans ma vie.
Ci-présentée une séance photo qui ne date pas d’hier, mais mauvaise que je suis, je n’avais pas encore pris la peine de la présenter. J’en suis fière pourtant, c’était bien fun, et c’est rare que j’apprécie à 100% le résultat sans n’avoir rien à redire. J’espère que le rendu vous satisfera autant qu’il a satisfait notre super équipe de mise en beauté/scène ! J’avais envie de faire une version chantée pour accompagner l’article, plutôt que de simplement copier les paroles … Shame on me, je n’ai pas pris le temps d’enregistrer, et dans mon nouveau chez moi je n’ai pas le matos. Je gère pas.
Si les pages vous intéressent les voici, vous pourrez voir leur travail.
Photographe : Pierre-Bernard Fourny alias PBF
Make-up Artist : Camille Pouillaude
Hairstylist : Clarisse Fuertes
Bodypainter : Gérald Canton alias Dgé Photos
 
J’ai eu droit aussi à une série de mails adorables et très enrichissants de la part de Julien, merci à toi pour avoir eu ce coeur de me partager ce que t’évoquaient mes écrits (et je ne doute pas qu’il y ait une suite). J’ai été très touchée, et je vous invite tous à faire de même si ce que vous lisez ou voyez ici vous inspire quelque chose. Je suis toujours ravie de vous lire, que ce soit pour écouter vos histoires ou vos avis. Pour rappel, vous trouverez l’adresse mail où me joindre dans l’onglet « Contact ».
– Xoxo

Dopée au chaos

Un jour, j’ai trouvé une chemise en jean à la maison. Trouvaille improbable. Taille XXL, et débarquée d’on ne sait où. Modèle homme, pas une merveille en soi, mais je m’en fiche moi je l’aime bien cette chemise … La vie fait bien les choses parfois, enfin en tout cas elle peut faire du style ! Intimité sauvageonne et provocante, j’avais envie de cette ambiance depuis longtemps !

On dit bien que les cordonniers sont les plus mal chaussés non ? Bon bah voilà. Moi je me donne pour mission de vie de remettre de l’ordre dans la tête et dans la vie des gens. Résultat c’est le chaos total dans ma tête à moi. C’est comme la nana qui bosse comme femme de ménage, elle rentre chez elle et elle n’a pas le courage de recommencer ce qu’elle a fait à longueur de journée. Chaos total. Voyez ?
Et comme c’est pas drôle une vie trop bien rangée, des relations où tout va bien dans le meilleur des mondes, ben j’fous tout en l’air. C’est viscéral. C’est dans mes tripes. Chaos total. Y’a une sorte de bête qui gronde en moi, dans mes entrailles, qui étire ses tentacules jusque dans mon cerveau et paralyse ma raison. Promis, je suis épuisée avant même d’avoir commencé à vous fatiguer. Il vaut peut-être mieux en rire qu’en pleurer ! Enfin au fond il ne me reste plus que ça à faire.
Je commence néanmoins à comprendre pourquoi je m’enlise toujours avec les pervers narcissiques. Au moins, avec eux je ne porte pas à pleines mains la culpabilité de mon autodestruction. Fuite. Chaos total. Mais j’suis comme ça. Dopée au chaos. Seulement, faut pas oublier que si les ténèbres vivent en moi, j’ai aussi une éclatante lumière qui y est proportionnelle ! Je préfère probablement ça. De grandes ténèbres et une grande lumière. Plutôt que peu de ténèbres et une lumière blafarde. J’ai pas envie d’être plate. Finalement mon corps me va bien tel qu’il est, à l’image de mon esprit : tout cabossé, montagnes russes, formes et rondeurs. Dynamique quoi ! Physiognomonie anatomique. Voilà, on se rassure comme on peut.


Mon boudoir enchanté

Voilà voilà, on y est.
Pendant un moment je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir faire comme premier article. Un large choix s’ouvrait à moi, finalement tellement large que POUF, syndrome de la page blanche. Ca commence bien … Mais restons optimistes !

J’ai choisi de partager une séance photo de style boudoir, c’est une ambiance que j’apprécie particulièrement, chargée à la fois de sensualité et d’innocence.

 » On s’arrange, on roule, on glose, on bienséance, mieux vaut de beaucoup se fier aux apparences, aux codes des corps, au langage de nos inconsciences. Muette étrangère, silencieuse bavarde, presque familière, intime plus je te regarde… Dans chacun de tes gestes un aveu, un secret dans chaque attitude, même la plus discrète ne peut mentir à tant de solitude!  «  

Tout était dit – Jean-Jacques Goldman

Pourquoi commencer par la catégorie photo alors que ce n’est pas le but premier de ce blog ? Tout simplement parce que c’est une de mes activités qui remonte à l’année de ma majorité – ça commence à dater, ça nous rajeunit pas tout ça … – et donc bien plus ancienne que mon intérêt pour la mode. Ok j’ai toujours été dépensière pour tout et rien, mais ça c’est une autre histoire, qui n’incluait pas encore le plaisir que je prends à m’habiller adroitement ou à coacher.
Sur cette série, je portait une robe Etam que je chéris particulièrement, pour ses petites touches de dentelle et pour son dos nu joliment fermé par deux boutons dorés. Elle est à la fois classe et classique, idéale pour s’habiller en soirée, et avec n’importe quoi ! Le soutien-gorge en dentelle est de chez Etam également. Après tout on ne change pas une équipe qui gagne !
Je tiens à insister sur la chambre d’hôte Au Gré du Hasard qui nous a accueillis pour cette séance, d’un charme inouï. Nadine Augereau, la propriétaire est une femme adorable et arrangeante, et qui a  (c’est le but après tout) beaucoup de goût en termes de décoration intérieure. J’ai craqué sur la chambre violette au style baroque, tout ce que j’aime ! Finalement, même le nom de la rue a du charme. Alors si vous chercher un bel endroit où loger aux alentours de Nantes, allez faire un tour chez elle vous y serez toujours bien accueillis.
Modèle : Yiliana Feti’a
Photographe : Paul-Edgard Vincent
Lieu : Au Gré du Hasard

N’hésitez pas à donner vos avis, X ou Y !
Xoxo – Love.