Au-delà du temps et de l’espace


Vous savez ce que ça fait vous, de rencontrer la personne faite pour vous, et pour laquelle vous êtes fait(e), par delà les mondes et au-delà des vies ?
C’est merveilleux. Croiser ce regard pour la première fois, c’est comme une petite mort pour renaître à la vie. C’est comme une clairvoyance extrême de toute son existence, une seconde pendant laquelle le passé et le futur se mêlent comme s’ils ne formaient qu’un seul et même concept. Finalement ce n’est pas une rencontre, ce sont des retrouvailles, les retrouvailles de deux âmes qui se connaissent déjà depuis la nuit des temps. Deux âmes nées d’une même flamme éternelle … Des âmes jumelles, bien plus que des âmes sœurs. Tout à coup tu te sens complet-ète, comme si les pièces éparpillées du puzzle de ton être venaient brusquement de s’assembler. Cosmique, tu te relies directement à l’énergie de l’univers, à son essence. Un seul mot peut décrire ce qui vous lie : Évidence.

Évidence. Ce mot qui me martèle l’esprit depuis ce moment-là. Évidence, ce mot qui tel un murmure, vient chanter à mon oreille au moindre souffle du vent, aussi présent que l’est le son du battement de mon cœur.
Vous savez ce que ça fait vous, la déchirure que ça représente, quand cette personne faite pour vous et pour laquelle vous êtes fait(e), vous est retirée ?
Cette fois ce n’est pas une petite mort pour une renaissance, ce n’est même pas une mort tout court. C’est pire que ça. C’est une douleur qui te tombe dessus, et qui te fracasse le crâne. Et puis ça te fend en deux, et ça te fracasse le cœur. C’est le sentiment de ne plus jamais pouvoir être heureux, pas sans l’autre. L’absence est tellement poignante que le nirvana est inconcevable. Folie.
Tu tournes doucement et inexorablement dans la folie. Pas une folie délirante, non, mais une perte de repères totale. Tu sens ton cerveau déambuler, tourner à vide sous ton crâne. Tu prends des décisions qu’il ne fallait pas prendre. Bref t’es perdu quoi. Et tu te demandes : « Maintenant c’est quoi la vie ? »
Bah la vie, c’est brutalement devoir se tourner vers autre chose. Se contenter de moins. Mais le bonheur et l’amour, devraient toujours se contenter du meilleur, au moins du meilleur. Alors quand tu as connu le meilleur et que tu ne l’as plus, tu fais comment ? Moi je refuse de faire des concessions pour mon bonheur, il doit être total, ou rien. Angoisse.
Ça te pénètre et t’envahit au point de se coller à toi comme une seconde peau, l’angoisse. Tu perds le sens de tout, ou tu donnes du sens à rien, à des petits rien insignifiants. Dans un sens ou dans l’autre, tout prend des proportions énormes. La vérité c’est que même quand ton corps s’active ton âme est léthargique, plombée et lourde. Je crois, à bien y regarder, qu’elles viennent de là mes crises d’angoisse, ces moments où mon cœur a des crampes (au sens propre) et où la douleur m’empêche de respirer. Ça vient de son absence … Pourtant tu essaies et tu te voiles la face, tu t’auto-convaincs de ce qui n’existe pas, mais tu n’arrives pas à construire quoi que ce soit. Tu cumules les rencontres pour te donner l’impression qu’il n’y a pas de vide, mais la solitude te frappe inlassablement. Te fais nager, et te noyer dans ce putain de trou béant qui a remplacé sa présence. Les souvenirs deviennent fantômes, à tel point qu’un jour tu te réveilles en te demandant si finalement ce n’était pas juste un rêve. Mais ton cœur lui se souvient. Ton cœur n’oubliera jamais, tu peux lui faire confiance, lui, il sait. Il sait que c’était vrai. Et il tremble de ce qu’il a perdu. Regret.
En fait non, je ne regrette rien. J’ai fait ce qui était cohérent avec mes besoins et mes principes. Je ne regrette pas mes erreurs, elles n’étaient pas là pour rien. J’espère juste que la vie nous redonnera une chance, un jour. Quand on sera prêts, l’un et l’autre. Parce que l’amour c’est une aventure, mais c’est avant tout une quête épineuse pour apprendre, le soi, l’autre, le « nous » qui se forme. Après tout je crois sincèrement que deux âmes éternellement liées doivent se rencontrer pendant plusieurs vies, avant de pouvoir un jour partager leur amour. La destruction est tellement facile si l’on manque de sagesse … J’étais pas prête…
Bref. Dans peu de temps je vais le revoir. Après des années … Je vais le revoir. Le temps dira si maintenant je suis prête …

Publicités

2 commentaires sur « Au-delà du temps et de l’espace »

  1. Je suis d accord pour tout ce que tu dis. C est magnifiquement écrit.
    Si c est bien ce à quoi je penses tu imaginé bien que je suis de tout coeur avec toi. Mais surtout protège ton coeur et toi même tu dois être prête pour toi ça. Je te fais plein de bisous et plein d onde positive par ici 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s